Partager

Intelligent, élagué et à plusieurs degrés, le texte parle avec pudeur des retrouvailles d’un squatter embrigadé par l’extrême droite, sincère Sébastien Bonnamy, et de son père, ancien pilote assassin grâce à une journaliste agitée, Céline Delbecq et à une mise en scène aux allures parfois vaudevillesques.

Laurence Bertels, La Libre Belgique, 19.08.2010

 

Les retrouvailles improbables d’un fils happé par l’extrême-droite et de son père au passé trouble donnent lieu à un jeu théâtral sur les conventions scéniques. Une écriture ludique sur fond de gravité.

Michel VOITURIER, rue du théâtre, 1.09.2010